Inhibiteurs de la pompe à protons (IPP)

Des médicaments à moins et mieux prescrire :

Les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) sont des médicaments utilisés pour réduire la sécrétion d’acide gastrique qui sont indiqués dans la prise en charge du reflux gastro-œsophagien (RGO) et des ulcères gastro-duodénaux (UGD). 16 millions de patients en France sont traités par IPP, ce qui représente près d’un Français sur quatre. Pourtant, plus de la moitié des usages ne serait pas justifiée (source HAS).

Face à ce constat, la Commission de Transparence de la Haute Autorité de Santé (HAS) a émis un avis sur leur bon usage en novembre 2020, et a récemment réalisé en accompagnement une fiche de bon usage publiée le 19 octobre 2022. L’accent est mis de nouveau sur la nécessité de bien prescrire cette catégorie de médicaments qui reste un problème de santé publique majeur, en particulier chez le sujet âgé.

Points clefs à retenir sur le bon usage des IPP 

1. En instauration ou en renouvellement, un IPP n’est pas toujours pertinent.

2. Prévention de l'ulcère gastroduodénal :

  • L'association des IPP aux anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) n'a d'intérêt et n'est justifiée que chez les personnes âgées de plus de 65 ans ou ayant des antécédents d'UGD ou en association à un antiagrégant plaquettaire et/ou un corticoïde et/ou un anticoagulant. 
  • Les IPP doivent être interrompus en même temps que le traitement par AINS.

3. Prévention du reflux gastro-oesophagien (RGO) :

  • Le traitement initial est de 4 semaines. La poursuite du traitement est rarement justifiée, notamment chez les sujets âgés polymédiqués.
  • Le RGO est en grande majorité non pathologique chez le nourrisson et ne relève pas d'un traitement par IPP.

La HAS a réalisé une fiche de bon usage des IPP avec un algorithme d'aide à la déprescription.

Vous trouverez ci-dessous une fiche de bon usage des IPP chez la personne âgée.

Bon usage des IPP chez la personne âgée
Documentation

Plus d'information